Coupe de la ligue – finale- huit (8) morts au finish…

 La 9e finale de la coupe de la ligue entre l’équipe du Stade de Mbour et l’Union sportive de Ouakam s’est terminée ce samedi dans l’horreur avec au moins 8 morts et des blessés à la pelle au stade Demba Diop.

 

Pourtant tout avait bien démarré,  avec un stade plein à craquer comme il est rare de voir le stade Demba Diop en être.

Le match s’était bien emballé entre deux équipes qui d’entrée de jeu ont affiché toute leur envie. Et après 44e minute de jeu, les Ouakamois ont ouvert le score à la surprise générale. Un but de l’excentré Djibril qui a repris majestueusement un centre venu de la gauche. 1 à 0 pour USO.

Mais au retour des vestiaires, les Mbourois dopés et tactiquement mieux assis, égalisent à la 49e minute de jeu par Bassirou Bodian suite à mauvaise appréciation de la défense  adverse. 1 à 1.

C’est sur ce score que les 90 minutes seront sifflées. Comme à leur retour des vestiaires, les Mbourois mettent le pied sur l’accélérateur et réussissent 10 minutes après ( à la 100e minute) à aggraver le score par Mouhamadou Mansour Diawara. 2 à 1 pour Mbour.  

C’est là où tout à dégénérer et il ne restait que 15 minutes de jeu,  de l’autre côté de la tribune  découverte entre les deux camps de supporters. De part et d’autre ce sont des échanges de pierres et autre objets. Malgré l’opposition des quelques policiers  en faction.

Débordés ces derniers commencent à lancer des grenades lacrymogènes et c’est la débande générale. Chacun essayant de se sauver et de sauver sa peau.

Mais, jusque là épargnée la tribune officielle sera victime de la folie de quelques supporters qui de l’autre côté ont commencé à lancer des projectiles sur le terrain. La police de réagir avec ses lacrymogènes. Et c’est parti !

Toutes les issues sont bonnes pour s’ échapper. Impossible de passer par les voies normales, les uns et les autres escaladent les murs et les gradins pour fuir. Et c’est dans cette folie généralisée que la bousculade a fait céder le pan d’un mur vers la tribune découverte.

L’inattendu se produit, beaucoup de blessés mais surtout l’annonce quelques minutes après de 5 puis de 8 morts parmi les supporters des deux camps.

Une véritable hécatombe, une situation très grave, un fait inédit qui « sali » l’image du football sénégalais qui avait besoin de tout , sauf de cette situation faite de morts et de blessés lors d’une finale aussi prisée que celle de la ligue.

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof