Les derniers suspenses des cinq grands championnats !

   Les championnats européens prennent fin ce week-end. Sauf en Italie, où l'on fera durer le plaisir jusqu'au week-end prochain. Si l'Angleterre, l'Allemagne et la France ont déjà adoubé leurs champions (Chelsea, Bayern, Monaco), il reste un infime suspense en Espagne et en Italie. Au-delà de la course aux titres, d'autres enjeux devraient animer ces derniers week-ends de football européen.

 

 Ligue 1 : la course à l’Europe se mêle à la lutte pour le maintien

Ce n’est certes pas une grosse surprise, mais cela a le mérite d’être officiel, l’AS Monaco a décroché son huitième titre de Champion de France, après sa victoire en match en retard face à Saint-Étienne, mercredi soir. Une première place assurée par les Monégasques qui fige le quatuor de tête, à une journée de la fin du championnat. Monaco (92 pts) et le Paris Saint-Germain (86 pts) disputeront la prochaine édition de la Ligue des champions, alors que l’OGC Nice (77 pts), troisième, entrera au troisième tour de qualification. L’Olympique Lyonnais (66 pts) disputera lui la Ligue Europa, compétition qui lui a réussi cette saison.

Une lutte à distance entre Bordeaux et Marseille pour le dernier ticket européen

Après avoir ramené un bon match nul de Bordeaux, lors de la 37e journée, l’Olympique de Marseille (59 pts) a son destin en mains. Cinquième de Ligue 1, il reçoit le SC Bastia (19e) pour valider son ticket pour le troisième tour de qualification de la Ligue Europa. Pour cela, il devra gagner face à un adversaire qui donnera tout pour se maintenir. Car derrière, les Girondins de Bordeaux (58 pts), pourraient les dépasser en cas de succès au Moustoir, face à Lorient (18e), également concerné par le maintien. Le vainqueur de ce duel à distance sera donc invité à disputer le troisième tour de qualification de la prochaine Ligue Europa.

Pour rappel, si le Paris Saint-Germain, déjà vainqueur de la Coupe de la Ligue et à l’origine de l’ouverture la 5e place à l’Europe, remporte la Coupe de France aux dépens du SCO d’Angers, samedi prochain, la 6e place deviendrait elle aussi européenne et Marseille et Bordeaux seraient tous les deux qualifiés pour le troisième tour de qualification de la prochaine Ligue Europa.

Dijon, Caen, Lorient, Bastia et Nancy croient au maintien

L’attraction de cette fin de saison de Ligue 1 se situe en bas de tableau, où cinq équipes sont encore susceptibles de descendre en deuxième division. Si cette année la 18e place offre un barrage de la dernière chance face au 3e de Ligue 2, nul doute que Dijon, Caen, Lorient et Bastia souhaiteraient éviter cette double-confrontation couperet face à un adversaire avide de Ligue 1. Du côté de Nancy, 20e (32 pts), seul le barrage reste un objectif atteignable. Les Lorrains recevront Saint-Étienne (8e) à Marcel Picot. Des Stéphanois qui terminent la saison en roue libre et n’ont plus rien à espérer, à part récupérer la 7e place au FC Nantes.

On peut finalement se demander si ce classement va bouger. Car devant Nancy, Bastia, 19e (34 pts), se déplace au Vélodrome pour y défier Marseille, et Lorient, 18e (35 pts), reçoit les Girondins de Bordeaux. Deux équipes à la lutte pour l’Europe et qui ne laisseront pas filer. Mais en dehors de la zone de relégation, Caen, 17e (36 pts), fait figure de proie facile pour un Paris Saint-Germain qui voudra assurément bien terminer la saison devant son public. Une défaite des Normands, couplée à un match nul des Merlus, condamnerait les hommes de Patrice Garande, à la différence de buts. Du côté de la Garonne, Toulouse (11e) recevra Dijon, 16e (36 pts). Les Toulousains ne doivent leur 11e place qu’à une différence de buts favorable et sont à égalité numériquement avec Lille, Angers et Metz. Nul doute que Pascal Dupraz ne se contentera pas d’une 14e place, et n’est pas du genre à fausser le championnat, lui qui avait arraché le maintien avec le TFC lors de l’ultime journée l’an passé.

Les derniers matches à enjeu en Ligue 1 :                                    

Olympique de Marseille - SC Bastia (samedi, 21h, Canal + Sport)
FC Lorient - Girondins de Bordeaux (samedi, 21h, Foot +)
AS Nancy-Lorraine - AS Saint-Étienne (samedi, 21h, BEIN Sport Max 7)
Paris Saint-Germain - Stade Malherbe de Caen (samedi, 21h, Canal + Décalé)
Toulouse FC - Dijon FCO (samedi, 21h, BEIN Sport Max 8)

 Premier League : avantage City et Liverpool pour la Ligue des champions

Chelsea est d’ores et déjà assuré de terminer à la première place du championnat anglais, après sa victoire sur la pelouse de West Bromwich Albion, vendredi dernier. Avec sa victoire de prestige face à Manchester United, pour son dernier match à White Hart Lane, Tottenham est également assuré de finir la saison à la deuxième place et de disputer la prochaine édition de la Ligue des champions. Derrière, le suspense reste entier : Liverpool, Manchester City et Arsenal se disputent les deux derniers tickets pour la plus grande des coupes européennes. La troisième place, occupée actuellement par Manchester City, 75 points, est également à la portée des Reds, qui comptent 73 points, mais aussi des Gunners, 72 points, en embuscade.

À une journée de la fin du championnat, les Citizens, vainqueurs de West Bromwich en match en retard de la 34e journée, ont leur destin en mains. Ils devront s’imposer sur la pelouse du 16e Watford, samedi, lors de la dernière journée, pour assurer leur 3e place. Un adversaire qui reste sur cinq défaites de rang et a déjà assuré son maintien. Arsenal, dont l’avenir en Europe dépend des parcours de ses adversaires, a également remporté son match en retard face à Sunderland, dans la douleur. Pour espérer décrocher un ticket pour la Ligue des champions, les Gunners devront l’emporter face à Everton, et espérer un revers de Liverpool, qui lui reçoit Middlesbrough, déjà relégué et qui n’a gagné qu’un seul match à l’extérieur cette saison. Des Gunners qui peuvent également espérer un revers de City, mais les Citizens bénéficient d’une différence de buts très favorable (+36 contre +31).

Manchester United joue sa saison à Solna

Juste derrière, à la sixième place, Manchester United se concentre sur la finale de la Ligue Europa, le 24 mai à Solna face à l’Ajax, qui offrirait aux Red Devils un ticket direct pour la prochaine Ligue des champions. José Mourinho a d’ailleurs déclaré que la Premier League n’était "qu’un paquet de matches qu’ils [l’entité Manchester United] ne voulaient pas jouer". United devrait logiquement terminer l’exercice à la sixième place, synonyme de Ligue Europa. Une compétition qu’ils sont certains de disputer, puisqu’ils ont déjà remporté la League Cup, face à Southampton (3-2). Everton, septième, est également assuré de disputer le troisième tour de qualification de la Ligue Europa. Pas de suspense en bas de tableau. Hull City, Middlesbrough et Sunderland sont d’ores et déjà assurés d’évoluer en deuxième division la saison prochaine.

Les derniers matches à enjeu en Premier League :

Watford – Manchester City (dimanche, 16h, SFR Sport)
Arsenal – Everton (dimanche, 16h, SFR Sport)
Liverpool – Middlesbrough (dimanche, 16h, SFR Sport)

 

Bundesliga : un duel pour l’Europe, une finale de tous les dangers

Comme l’Angleterre, l’Allemagne a désigné son champion. Le Bayern Munich, large vainqueur de Wolfsburg le 29 avril dernier, a décroché une 27e couronne de champion, à trois journées de la fin. Si la deuxième place est promise à l’étonnant RB Leipzig, promu cette saison et assuré de disputer la Ligue des champions l’année prochaine, la lutte pour l’Europe, mais également pour le maintien, devrait garder en haleine les fans de football allemand, jusqu’à la dernière minute de la dernière journée.

Dortmund et Hoffenheim se disputent la 3e place à distance

Accroché par Augsbourg lors de la dernière journée, Dortmund devra l’emporter sur sa pelouse face au Werder pour assurer sa 3e place. Derrière, avec le même nombre de points (61), mais une différence de buts défavorable, Hoffenheim est en embuscade. Les hommes de Julian Nagelsmann, qui n’ont perdu que quatre rencontres cette saison, mais comptabilisent 13 matches nuls, devront gagner face au même Augsbourg et espérer une contre-performance du Borussia. En cas de victoire des deux équipes, il faudra se tourner vers la différence de buts. Les Jaune et Noir ont un avantage de + 4 avant la dernière journée. En dehors du résultat, le nombre de buts inscrits par les deux équipes sera donc crucial. Le perdant de ce duel touchera du bout du pied la Ligue des champions, mais devra d’abord passer par le tour de barrage pour non champions.

Derrière, on assistera à une lutte à quatre pour la Ligue Europa. Le Hertha, cinquième avec 49 points, aura la faveur des pronostiques. Les Berlinois recevront Leverkusen, qui n’a plus rien à espérer cette saison. Fribourg, sixième avec 48 points, est l’actuel barragiste de la Ligue Europa outre-Rhin. Son court déplacement sur la pelouse du champion munichois pourrait laisser des traces et ruiner ses espoirs européens. Car derrière, Cologne, 46 points, emmené par Anthony Modeste, troisième meilleur buteur de Bundesliga avec 25 réalisations, est à l’affût. Les boucs recevront Mayence, 13e et qui n’a plus aucun objectif cette saison. Ce sera plus compliqué pour le Werder, qui doit lui s’imposer à Dortmund et espérer les défaites de Fribourg et Cologne pour accrocher le barrage de Ligue Europa. Pour rappel, une victoire du Borussia Dortmund en finale de la Coupe d’Allemagne, face à Francfort, pourrait débloquer un fauteuil européen supplémentaire.

Hambourg-Wolfsburg, une finale explosive pour éviter le barrage

Si l’on se base sur le total de points des clubs du bas de tableau, outre Ingolstadt et Darmstadt, déjà condamnés à la Bundesliga 2, Leverkusen, Mayence, Augsbourg, Wolfsburg et Hambourg seraient concernés par la place de barragiste, qui oblige à disputer une double-confrontation couperet face au troisième de deuxième division allemande. Mais voilà que le calendrier a réservé une surprise. Hambourg, 16e avec 35 points et actuel barragiste, recevra Wolfsburg, 15e avec 37 points, lors de l’ultime journée, samedi ! Hambourg devra-t-il disputer un troisième barrage en quatre ans ? Wolfsburg, dauphin du Bayern il y a deux saisons et quart de finaliste de la Ligue des champions la saison passée, descendra-t-il en deuxième division ? Quoiqu’il arrive, c’est donc l’une de ces deux équipes qui sera concernée par ce barrage, normalement disputé face au club de Brunswick, situé en Basse-Saxe, à 30 km de...Wolfsburg.

Les derniers matches à enjeu en Bundesliga :

Borussia DortmundWerder Brême (samedi, 15h30, BEIN Sport 2)
Hoffenheim – Augsbourg (samedi, 15h30)
HambourgWolfsburg (samedi, 15h30)
Hertha Berlin – Bayer Leverkusen (samedi, 15h30)
Bayern Munich – Fribourg (samedi, 15h30)
Cologne – Mayence (samedi, 15h30)

 

Liga : le Real, à un pas d’un 33e titre de champion

Le Real Madrid a fait un grand pas vers le titre mercredi, en s’imposant largement sur la pelouse du Celta Vigo (1-4), en match en retard de la 21e journée de Liga. Trois points devant le FC Barcelone, les Merengues ont comme seule obligation de ne pas perdre leur dernier match de la saison, disputé sur la pelouse de Malaga. Si les Andalous sont dans une forme incroyable depuis l’arrivée de Michel sur le banc, les rumeurs les plus folles font état d’un accord tacite entre l’ancien coach marseillais, passé par le Real lorsqu’il était joueur, et la Maison Blanche. Battre le Real et offrir le titre aux Catalans ? Impensable selon la presse sportive barcelonaise. Le FC Barcelone devra quoiqu’il arrive faire le travail à domicile face à Eibar et donc espérer une victoire de Malaga face au Real. Les deux équipes seraient alors à égalité et le titre reviendrait aux Blaugranas, qui ont l’avantage sur la double-confrontation Barça-Real (1-1, 2-3).

La Ligue des champions affiche complet, reste la Ligue Europa

Le Real Madrid (90 pts) et le FC Barcelone (87 pts) sont assurés de finir aux deux premières places de la Liga. Reste à savoir dans quel ordre. Ils sont donc certains de participer à la prochaine édition de la Ligue des champions. Même son de cloche derrière, où l’Atlético (75 pts) est assuré de terminer sur le podium et de participer à la coupe aux grandes oreilles, alors que le FC Séville (69 pts), quatrième et auteur d’une fin de saison compliquée, devra lui passer par le tour de barrages pour non-champions.

La petite coupe d’Europe est toujours un objectif pour les clubs espagnols. Cette saison, trois équipes sont à la lutte pour les deux places qu’attribue le championnat espagnol : Villarreal, cinquième avec 64 points, l’Athletic Bilbao, sixième avec 63 points, et la Real Sociedad, septième qui compte 63 points également. Le Sous-marin jaune, le mieux placé, se déplacera à Mestalla pour y défier Valence (12e), qui reste sur deux succès. L’Athletic Bilbao, le moins bien loti, ira tenter de gâcher la fête de l’Atlético de Madrid, qui disputera son dernier match à Vicente Calderon. La mission s’annonce compliquée. Enfin, la Real Sociedad tentera d’accrocher sa qualification pour la prochaine Ligue Europa sur la pelouse du Celta Vigo (13e).

Et que se passera-t-il en cas d’égalité finale entre Bilbao et la Sociedad ? En Espagne, où la différence de buts particulière est prise en compte en cas d’égalité, l’Athletic Bilbao, qui a remporté ses deux confrontations face à la Real Sociedad (3-2, 0-2), finirait devant son concurrent basque. Enfin, il n’est pas inutile de rappeler qu’en cas de victoire du FC Barcelone face au Deportivo Alavés, lors de la finale de la Coupe du Roi, samedi prochain, à Vicente Calderon, la septième place donnera également accès à la Ligue Europa. Il n’y aurait pas de jaloux. Concernant la relégation, la messe est dite du côté de l’Espagne. Grenade, Osasuna et le Sporting Gijon sont d’ores et déjà assurés d’évoluer en Liga 1/2/3 la saison prochaine.

Les derniers matches à enjeu en Liga :

Valence - Villarreal (dimanche, 16h45, BEIN Sport MAX 8)
Atlético de Madrid - Athletic Bilbao (dimanche, 16h45, BEIN Sport MAX 6)
Celta Vigo - Real Sociedad (dimanche, 16h45)
Malaga - Real Madrid (dimanche, 20h, BEIN Sport 1 et MAX 5)
FC Barcelone - Eibar (dimanche, 20h, BEIN Sport 1 et MAX 6)

 Serie A : la Juventus, à une victoire d’un 33e Scudetto

Ce n’est pas une défaite sur la pelouse de la Roma, deuxième, qui va gâcher la fin de saison chargée de la Juventus ! Qui sait ? Malgré le revers (3-1) sur la pelouse du stade Olympique de Rome, lors de la 36e journée, les Bianconeri comptent toujours 4 points d’avance sur leur adversaire. Après leur victoire en finale de la coupe, mercredi, face à la Lazio (2-0), ils auront dimanche l’occasion de porter à six le nombre de titres consécutifs glanés ces dernières années. Mais pour cela, ils devront se défaire de Crotone, 18e et premier reléguable de Serie A. Une équipe calabraise mal classée, mais qui lutte pour sa survie dans l’élite. Et de la plus belle des manières ! Les hommes de Davide Nicola n’ont plus connu la défaite depuis 7 rencontres (5 victoires, 2 nuls). Ils sont aujourd’hui à la lutte pour le maintien avec le Genoa et Empoli.

Si par miracle Crotone parvenait à vaincre la Juve au Juventus Stadium, où elle n’a jamais perdu un match cette saison, et que dans le même temps la Roma s’imposait au Chievo, la Vieille Dame aurait une nouvelle chance de valider son titre de champion le week-end suivant, sur la pelouse de Bologne. Une équipe de Bologne 15e de Serie A et assurée de rester dans l’élite du football italien la saison prochaine. Une équipe de Bologne qui ne s’est plus imposée à domicile face à la Juventus depuis le 29 novembre 1998 ! Mais la Juve a perdu 5 matches cette saison, tous à l’extérieur. Il faut dire que les concurrents étaient de taille : l’Inter (2-1), l’AC Milan (1-0), la Fiorentina (2-1), la Roma (3-1), et l’exception, le Genoa (3-1).

Le Napoli conserve lui aussi une chance de décrocher le titre de champion. Les Napolitains (80 pts), emmenés par un Dries Mertens transfiguré, sont troisièmes, à un petit point des Romains (81 pts), mais sont tout de même à 5 points du leader juventino (85 pts). Ils recevront la Fiorentina lors de la prochaine journée. Seule certitude de ce trio de tête : il disputera la Ligue des champions. Le Napoli compte déjà 10 points d’avance sur la Lazio, quatrième. Reste à connaître l’ordre du podium.

L’AC Milan en ballottage pour la Ligue Europa

La présence en finale de la Coupe d’Italie de la Juventus, assurée de disputer la prochaine Ligue des champions, et de la Lazio, assurée de terminer à la 4e ou à la 5e place (à la lutte avec l’Atalanta), synonymes de qualification pour la prochaine édition de la Ligue Europa, ouvre un nouvel accès aux barrages de la petite coupe d’Europe à celui qui terminera au 6e rang du championnat. L’AC Milan (60 pts), qui occupe actuellement cette place, est en concurrence avec la Fiorentina (59 pts), septième, et l’Inter (56 pts), huitième. Si les Rossoneri n’ont plus remporté la moindre victoire depuis cinq rencontres, ils ont toutes les cartes en mains. Ils recevront Bologne (15e) lors de la 37e journée, avant de terminer sur la pelouse de Cagliari (12e), deux équipes qui n’ont plus rien à espérer et qu’ils ont battu au match aller. La Fiorentina aura la lourde tâche de se déplacer au San Paolo, pour y défier Naples, dimanche, avant de recevoir Pescara, déjà relégué, la semaine prochaine. Enfin, l’Inter, qui compte 4 points de retard sur son ennemi de toujours et traverse une crise sans précédent, restant sur 8 matches sans victoire, dont 6 défaites, devra se déplacer à la Lazio avant de recevoir l’Udinese.

Vers une "Crotonada" en bas de tableau ?

Quinzième du classement de Serie A à l’issue de la première journée, Crotone a passé les trente-cinq journées suivantes dans la zone de relégation. Les Calabrais n’en sont jamais sortis, naviguant de la 20e à la 18e place, enchaînant 21 défaites, 5 matches nuls et seulement 3 petites victoires lors des 29 premières journées. Et puis, vint le déclic et sept matches sans défaites, dont cinq victoires. Alors que l’on pensait Crotone condamné, prêt à rejoindre la Serie B en compagnie de Palerme et Pescara, le promu semble revenir à la vie, bien décidé à rester dans l’élite du football italien. Dans cette lutte pour le maintien, Crotone, 18e avec 31 points, devra faire mieux qu’Empoli, 17e avec 32 points, et que le Genoa, 16e avec 33 points. Comme évoqué précédemment, Crotone se déplacera au Juventus Stadium, dimanche, pour affronter une Vieille Dame en quête de titre, et terminera à domicile, face à une Lazio assurée de jouer l’Europe. Empoli devra venir à bout de l’Atalanta, cinquième, avant de terminer chez le 19e, déjà relégué, Palerme. Enfin, le Genoa, le mieux classé, recevra le Torino, avant de conclure sa saison au stade Olympique de Rome, face à la Roma. Parcours compliqué pour les Rouge et Bleu.

Les derniers matches à enjeu en Serie A (37e journée) :

Chievo - AS Rome (samedi, 18h, beIN Sports 2)
Naples - Fiorentina (samedi, 20h45, beIN Sports MAX 10)
Juventus - Crotone (dimanche, 15h, beIN Sports 1)
AC Milan - Bologne (dimanche, 15h, beIN Sports MAX 4)
Genoa - Torino (dimanche, 15h, beIN Sports MAX 5)
Empoli - Atalanta (dimanche, 15h)

 

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter

Vidéo de la semaine