Lille : les raisons de sa suspension... Comment le départ de Bielsa se joue

( Maxi Foot)- Après l'annonce de la mise à l'écart de Marcelo Bielsa mercredi, L'Equipe et RMC racontent la réunion qui a scellé le sort de l'entraîneur de Lille.

 

Les dirigeants nordistes se dirigent vers un licenciement pour faute grave. Lille : les raisons de sa suspension, ce qui l'attend... Comment le départ de Bielsa se joue en coulisses Lille a décidé d'arrêter les frais avec Bielsa. Ça sent la fin pour Marcelo Bielsa à Lille.

Mercredi soir, 48 heures après une nouvelle sortie de route à Amiens (0-3), le club nordiste a annoncé la «suspension momentanée» du technicien argentin. Pour justifier cette sanction, la presse sud-américaine a d'abord fait état d'un voyage non autorisé au Chili où «El Loco» se serait rendu au chevet de son ancien adjoint Luis Maria Bonini, frappé par un cancer et qui se trouverait dans un état préoccupant.

Mais ni L'Equipe, ni RMC ne sont en mesure de confirmer cette information. En revanche, les deux médias révèlent l'existence d'une réunion qui a entériné le départ de l'ancien coach de l'Olympique de Marseille.

Le quotidien sportif indique que les principaux dirigeants du LOSC dont le propriétaire Gérard Lopez, le directeur général Marc Ingla et le conseiller sportif Luis Campos se sont réunis à Londres avec les avocats du club pour prendre cette décision mercredi.

Critiqué sur le terrain comme en dehors… RMC apporte des précisions et fait état d'un échange téléphonique très tendu entre le Sud-Américain et ses dirigeants.

Lors de la discussion, deux reproches auraient principalement été adressés à Bielsa : d'une part, son obstination à évoluer en 3-3-3-1, avant de finir par passer à une défense à quatre à la suite des demandes répétées des joueurs.

Ensuite, malgré la prise de position d'Ingla en faveur du technicien, Lopez aurait surtout pris cette décision en constatant qu'un fossé de plus en plus grand se creusait entre l'Argentin et son groupe.

Et les relations conflictuelles de Bielsa avec Campos n'ont sans doute rien arrangé… Le LOSC veut un limogeage low cost «Depuis plusieurs jours, on sentait que Bielsa était de plus en plus esseulé. Il devait accepter les changements qui lui étaient imposés ou partir», a ajouté un proche du vestiaire sur RMC.

Et comme le natif de Rosario n'est pas un homme de compromis, l'issue de la réunion était inéluctable… Car, d'après L'Equipe, les termes employés par le LOSC dans son communiqué sont très clairs et font référence à l'enclenchement d'une procédure de licenciement pour faute grave.

En utilisant ce motif, les dirigeants lillois espèrent ainsi éviter d'avoir à verser 14 à 16 millions d'euros en indemnités de départ à Bielsa, sous contrat jusqu'en juin 2019. Pour constituer son dossier, le LOSC compterait s'appuyer sur les déclarations de l'ancien coach de l'OM qui a plusieurs fois répété qu'il est l'unique responsable de la situation sportive catastrophique des Dogues, 19es de Ligue 1.

Le club nordiste envisage également de reprocher à Bielsa plusieurs cas d'indiscipline dans le groupe (retards aux séances vidéo, etc.) en les mettant sur le compte de l'autogestion qu'il prône.

Au moins un détective privé aurait été embauché pour constater ces écarts ! Le Sud-Américain devrait désormais être convoqué pour un entretien préalable à son licenciement d'ici 5 jours ouvrés au minimum. Le début d'une longue procédure après 5 mois de fiasco complet… -

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter

Vidéo de la semaine