FC Barcelone : Yerry Mina échappera-t-il à la malédiction des flops sud-américains ?

 Avec Yerry Mina, le FC Barcelone a de nouveau misé sur un jeune talent sud-américains. Connaîtra-t-il le succès en Catalogne ? Toutes les promesses recrutées par les Catalans dans le continent latino n'ont pas connu un franc succès.

 

Flashback ( Mercato). À 23 ans, Yerry Mina fait le grand saut. Après des passages à Santa Fé et Palmeiras, le défenseur colombien va enfin découvrir le football européen.

Et pas n’importe où puisqu’il a le luxe de démarrer sa carrière sur le Vieux continent sous le maillot du FC Barcelone. S’il ne vient pas pour jouer les titulaires dans l’immédiat, Mina reste un pari à 11,8 M€.

Parviendra-t-il à faire son trou en Catalogne ? C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter. Mais gare à l’échec, car certains talents prometteurs arrivés directement d’Amérique du Sud ne se sont pas vraiment faits à l’air barcelonais.

Nous vous proposons d’ailleurs de faire un petit retour sur quelques-uns de ces coups manqués. Nous sommes en 2001 quand un enfant chéri du Barça, un certain Pep Guardiola décide de quitter la maison mère pour tenter sa première expérience à l’étranger, du côté de Brescia en Italie.

Pour le remplacer, les Blaugranas ont misé sur le milieu brésilien Fabio Rochemback. Âgé de 20 ans, ce dernier débarque en provenance de l’Internacional Porto Alegre. Recruté pour 9 M€, Rochemback a passé deux saisons au Camp Nou.

Et après une première année honorable, il a ensuite perdu sa place (45 matches de Liga au total) avant d’être prêté deux ans au Sporting Portugal et vendu en 2005 à Middlesbrough.

Toujours en 2001, le Barça a cette fois-ci versé près de 20 M€ à Cruzeiro pour s’attacher les services du milieu offensif Geovanni. Âgé de 21 ans, il était considéré comme l’un des lus grands espoirs brésiliens.

Résultat ? 26 matches de championnat au compteur en une saison et demie, dont seulement cinq lors de ses six derniers mois en Catalogne. Un nouveau flop exfiltré par le Benfica où il a été prêté entre janvier 2003 et juin 2004 avant d’être définitivement transféré chez les Aguias où il a retrouvé des couleurs.

Le Barça s’est souvent planté avec les Brésiliens En 2002, Juan Roman Riquelme avait 24 ans quand le Barça lui offre sa première expérience en Europe. Arrivé en provenance de Boca Juniors pour 12 M€, celui qui était international albiceleste a malheureusement croisé la route de Louis van Gaal, alors coach des Culés. Exilé sur l’aile gauche, ce milieu axial pas vraiment réputé pour avoir des qualités d’ailier ne passera qu’une année (14 titularisations) sous les ordres du Batave avant de rebondir à Villarreal où il se refera une santé au point d’atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions en 2006.

Arrivé en janvier 2005 à l’âge de 20 ans, Maxi Lopez a quitté River Plate pour intégrer le Barça de Frank Rijkaard afin de jouer les doublures de Samuel Eto’o suite à la blessure du remplaçant attitré du Camerounais, Henrik Larsson.

Certes, l’Argentin n’a pas coûté très cher (4 M€), mais en une saison et demie, il n’a jamais réussi à trouver le chemin du but en Liga (14 matches). Prêté à Majorque en 2006 où il n’a guère brillé non plus (3 buts), l’ex-Millonario a ensuite été vendu au FC Moscou. 2008.

Henrique Buss n’a pas encore 22 ans quand, quelques semaines après avoir connu sa première convocation en équipe nationale du Brésil, il débarque au Barça. Acheté à Palmeiras pour 16 M€ environ, le défenseur auriverde a été l’un des plus gros échecs de l’histoire du mercato catalan.

À peine a-t-il posé le pied en Espagne que Pep Guardiola, tout juste promu coach de l’équipe première, l’envoie en prêt au Bayer Leverkusen. En Allemagne, Henrique s’est imposé comme un titulaire.

Pas au Barça où, pour son retour en Catalogne en 2009, il est renvoyé en prêt. Au Racing Santander cette fois avant d’être libéré de son contrat en 2011.

Il n’aura donc jamais joué en Liga pour le Barça. 2009 a également marqué l’arrivée d’un autre mystère brésilien : Keirrison. Engagé à 21 ans en provenance de Palmeiras, l’attaquant a lui aussi réussi l’exploit de ne jamais disputer un seul match de championnat sous les couleurs blaugrana.

Prêté dans la foulée à Benfica, Keirrison a enchaîné les échecs. Six mois après sa venue au Portugal, les Aguias mettent un terme à leur collaboration. Envoyé à la Fiorentina, le Brésilien rentrera au pays durant l’été 2010 où il sera prêté par son club jusqu’en 2013 (Santos, Cruzeiro, Coritiba). Un flop à 14 M€ tout de même.

Enfin, le plus récent est sans doute Douglas. Enrôlé en 2014 pour jouer les doublures de Daniel Alves, cette recrue made in Zubizarreta a coûté 5,5 M€, mais n’a disputé que trois matches de Liga avec les Blaugranas !

Après deux ans d’errance, il a été prêté au Sporting Gijon (21 matches au compteur) en 2016 avant d’être envoyé à Benfica... où il n’a disputé que cinq rencontres (3 en Ligue des Champions, 2 en coupes nationales). Lié au club espagnol jusqu’en 2019, Douglas peut s’attendre à vivre de nouvelles aventures hors de la Catalogne.

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter

Vidéo de la semaine