Real Madrid-PSG : les vérités de Zinedine Zidane

 Ce mercredi, Zinedine Zidane jouera probablement une partie de son avenir contre le PSG en huitième de finale de la Ligue des Champions. Invité de RTL il s'est exprimé sur sa situation et son futur adversaire.

 

Foot mercato- Ce mercredi, Zinedine Zidane et son Real Madrid vont affronter le Paris Saint-Germain en huitième de finale de la Ligue des Champions. Le coach des Merengues était ce matin l’invité de la radio de RTL.

L’occasion pour lui de dire ce qu’il pense du traitement de son équipe, mais aussi de son adversaire, le PSG. « Jouer l’avenir ? C’est des questions des journalistes. C’est ce qu’ils disent, ce qu’ils veulent. J’essaie de penser au match que j’ai sans penser à ce qui va se passer l’année prochaine. Le jour après jour, notre quotidien, et préparer les matches, on joue tous les trois jours, ça, ça m’intéresse. Il n’y a pas autre chose à voir, on ne pense pas à l’avenir », a-t-il commencé par expliquer lorsqu’il lui a été demandé si son poste était menacé..

Mais l’ex-international français ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a expliqué rester derrière ses joueurs, mais surtout que tout n’était pas si mauvais que ça. « Il ne faut pas tout balayer d’une main en disant que tout est mauvais, ce n’est pas vrai. Le moindre truc négatif on en fait tout un pataquès. Il y a eu des choses positives et je me raccroche à ça.

On doit être plus constant sur les 90 minutes. Je suis comme ça, je dois être derrière eux. Ce sont mes joueurs qui se donnent et je veux être avec eux. J’ai pris la décision de prendre cette équipe.

Le responsable de tout ça, c’est moi et j’essaie de m’améliorer avec eux. Dans les moments plus compliqués, je vais être avec eux », a poursuivi le double buteur en finale de la Coupe du monde 1998. « C’est un club qui change, qui s’améliore chaque année, ils font une saison incroyable » Zinedine Zidane a aussi été invité à s’expliquer sur Karim Benzema, à qui on prête avec son coach une relation particulière.

« On attend beaucoup de tout le monde. Dans les moments plus compliqués chacun doit donner un peu plus, Karim aussi et moi aussi. On est contre des équipes motivées à 350%, si tu es moins bien physiquement, mentalement, au niveau de la motivation, tu as du mal.

Pour le match de mercredi, il est bien il se prépare, il est concentré sur ce qu’il doit faire », a développé l’ancien joueur de la Juventus Turin, des Girondins de Bordeaux et du Real Madrid notamment. Enfin, Zinédine Zidane a eu quelques mots pour son adversaire de mercredi et pour son entraîneur Unai Emery.

« C’est un club qui change, qui s’améliore chaque année, ils font une saison incroyable, ça ne m’étonne pas. Je pense c’est toujours difficile pour un entraîneur de gérer plein de choses, il le fait bien. Quand on ne gagne pas deux matches d’affilée ça va mal que ce soit à Madrid ou à Paris », a-t-il enfin conclu. Une chose est sûre, le 6 mars au soir, date de la confrontation retour, il y aura une capitale où ça ira beaucoup mieux et une autre qui s’enfoncera dans la crise.

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter

Vidéo de la semaine