Oumar Seck conseille le Jaraaf : "Il ne faut pas laisser jouer les Maghrébins"

Son conseil en tant que seul président d’un club sénégalais à avoir atteint les phases de poule de la ligue africaine des champions, ne tient qu’à une seule phrase. Impérative car pleine de vérité : "Il ne faut pas laisser jouer les Maghrébins".

Oumar Seck, l’ancien président de la Jeanne d’Arc de Dakar, club avec qui il a titillé les sommets du football africain de club, connaît bien le football de l’Afrique du nord pour avoir à plusieurs reprises croisé des équipes de cette zone. Et son conseil pour le Jaraaf qui doit jouer samedi un match d’éliminatoire pour la phase de poule de la Ligue Afrcaine des Champions Orange, ne tient qu’à une phrase.

A la limite, l’ancien président retrouve ses habits et déclare à l’endroit des joueurs du Jaraaf : "Il ne faut pas laisser jouer les Maghrébins", leur demande t-il à travers une dépêche publiée par l’Aps.

Oumar Seck qui a eu à rencontrer les grands clubs maghrébins lorsqu’il était aux commandes de la grande JA au début des années 2000, lève un bout du voile qui entoure le mythe des clubs de l’Afrique du nord, très enclins à éliminer ceux des autres zones et à trôner sur la crête du football africain de club.

Pour lui, il faudra que le Jaraaf tienne le plus longtemps possible en ne concédant pas de but. Un tel scénario pousser ales joueurs tunisiens à se relâcher ou commettre des erreurs que les poulains de Lamine Dieng, n’auront alors aucun mal à exploiter.

"Les joueurs maghrébins ont le mental très friable. Quand ils ne marquent pas tôt, ils ont tendance à douter et à perdre à la fin de la rencontre" a expliqué Oumar Seck qui du temps de sa splendeur avait réussi à jouer une demi-finale de Ligue africaine des champions en 2004.

La première fois qu’un club sénégalais accédit en phase de poule, c’était en 2001. La Jeanne d’Arc de Dakar alors dirigée par Oumar Seck avait battu le Raja de Casablanca (2-1 et 1-0), une des très grandes figures du football africain de l’époque.

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter

Vidéo de la semaine