Lutte- Boy Niang II contre Sa Thiès : les deux camps « prêts », mais…

      Les amateurs qui espéraient un choc entre Boy Niang II et Balla Gaye II  risquent de ne pas le voir de sitôt.  C’est plutôt le duel déjà « béni » par les deux camps,  entre Boy Niang et Sa Thiès vainqueur de Ness qui semble le plus intéresser les férus.

 

Sa Thiès (frère de Balla Gaye II) semble avoir réussi avec une seule victoire face à Ness, deux coups. Se rapprocher sinon accéder au cercle des ténors, mais surtout évacuer pour son grand frère et ancien roi des arènes Boy Niang II, un adversaire qui aurait été encombrant et qui sur une pente ascendante ( après sa victoire sur Gouye Gui) ne cachait pas son souhait de croiser Balla Gaye II.

En tous les cas, si ce dernier a carrément voulu « mépriser » le fils de De Gaulle ( ancien lutteur des années 80), la réalité était autre. Boy Niang II pouvait bien le croiser.

Mais, ce combat était fortement lié à certaines réalités de l’arène. Dont le combat de ce dimanche qui opposait Sa Thiès le  frangin de Balla Gaye II à Ness de Lansar. Simple comme calcul, Sa Thiès devait   « barrer la route à Boy Niang » pour qu’il n’atteigne pas son grand frère Gaye II ( 2 défaites d’affilées et une saison blanche)

  Un rêve qui se réalise et permet de régler le problème. Aujourd’hui  le débat  sur Balla Gaye II contre Boy Niang II est  clos. Il s’agit désormais de se pencher sur Boy Niang II contre Sa Thiès. Mieux,  tous les deux camps ont donné leur accord.  

«  Boy Niang II peut bien croiser Sa Thiès avant de penser à moi » disait Balla Gaye II après le combat de son frère. Ce lundi le père de Boy Niang II et non moins manager confirmait non sans égratigner Balla Gaye II : «  il a peur de Boy Niang, donc on est prêt pour croiser tous les lutteurs dont Sa Thiès »

  Mais si aujourd’hui, les deux camps se disent aujourd’hui prêts au choc  il reste qu’il s’agira de convaincre les deux camps qui vont certainement imposer de gros cachets pour leur lutteur respectif.

Les promoteurs et autres organisateurs  des combats savent déjà à quoi s’en tenir.  Ce choc aussi intéressant qu’il est sur le plan sportif, il exigera aussi un montage financier très important en termes de cachets et de dépenses annexes.

A noter que les deux lutteurs que sont Boy Niang II et Sa Thiès affichent l’un des meilleurs palmarès de l’arène avec respectivement 14 combats pour chacun. Avec 12 victoires et deux défaites pour Boy Niang et 13 victoires pour 1 défaite à Sa Thiès.

 

 

 

 

 

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter