Lutte- Ces nouvelles mesures du CNG qui « fâchent » les promoteurs…

 En perspectives de la saison 2017- 2018 qui démarrent dans quelques semaines, le CNG de lutte a révélé ce lundi trois mesures que ne « semblent » pas agréer les promoteurs.

 

La première tourne autour « des face à face » qui, ces dernières années ont causé beaucoup de désagréments et de violences, en passant par le bafouage des contrats qui entre non respect et mauvaise interprétation opposent lutteurs et promoteurs.

Désormais, plus aucun face à face pour un combat donné ne se tiendra sans aucune officialisation au préalable de ce combat au niveau du CNG.

En effet, récemment le promoteur Luc Nicolai a été confronté à un réel problème lors du face à face entre Balla Gaye II et Gris Bordeaux. Chacun s’estimant être dans ses droits pour gérer à sa manière son « face à face » ;

La deuxième mesure dit que : « les fameux et trop nébuleux contrats de sponsoring objets de tous les litiges financiers entre lutteurs et promoteurs, seront désormais signés au CNG ».

Enfin la dernière mesure jugée même très « équivoque » par les promoteurs voudrait que désormais : «  pour prétendre organiser un combat au stade Demba Diop, il faudra débourser désormais la somme de 2 millions de FCFA pour frais de location en lieu et place du million qui jusque-là était exigé ».

Trois mesures qui ont fait sortir les promoteurs de leurs gonds qui, ont promis de se retrouver pour « dénoncer ces mesures qui ne les arrangent pas ». Ce qui promet un début de saison très « mouvementé » dans l’arène.  

 

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof

Chroniques Vidéos

  1. Birahim Ndiaye
  2. Laye Diaw

Newsletter