Un caillot de sang fatal à Lomu ?

L'un des médecins de Jonah Lomu, John Mayhew, qui avait officialisé la semaine dernière le décès de l'ex-star des All Blacks, a émis l'hypothèse qu'un caillot de sang dans le poumon en soit la cause.

 

Médecin de Jonah Lomu, dont il était devenu proche, John Mayhew a annoncé que le décès de l'ancienne star du rugby mondial pourrait être dû à un caillot dans le sang qui se serait formé dans le poumon. «C'est la cause la plus probable», a-t-il déclaré à la BBC.

Lomu est décédé à son retour de Grande-Bretagne, où il avait assisté au sacre des All Blacks à la Coupe du monde, et ce long trajet en avion lui aurait été fatal. «Il est rentré du Royaume-Uni via Dubaï et semblait en bonne santé avant de décéder. La cause la plus probable est un caillot dans le poumon qui peut se former pendant des vols long-courrier. Jonah était davantage vulnérable du fait de ses problèmes rénaux.»

L'ex-ailier, recordman du nombre d'essais en Coupe du monde (15, record désormais égalé par Bryan Habana), souffrait en effet d'une grava maladie rénale, le syndrome néphrétique, diagnostiqué en 1997. Il avait subi une greffe en 2004 et en attendait une nouvelle. Lomu avait 40 ans. Le gouvernement neo-zélandais a annoncé lundi qu'une cérémonie publique se tiendrait le 30 novembre à l'Eden Park d'Auckland, le plus grand stade du pays.

 

 

 

Lequipe.fr

 

 

 

Pari sportif : comment jouer ?

  1. Version Française
  2. Version Wolof